Anonymous vient t-il de lancer une cyber-guerre ?

Publié le par Frenchroller

Je vous en parlait hier, le site Megaupload a été fermé sur une décision du FBI, lançant des milliers de réactions sur les réseaux sociaux. Au lieu d'un simple message, le collectif de hakers "Anonymous", fait parler de lui, et de son opération nommée "Blackout".


L'attaque a été lancée tout d'abord sur de gros sites web américains qui risquent de disparaitre dans les heures qui viennent du fait des centaines de milliers d'attaques par DDOS lancées contres ceux-ci : 

  • Département de Justice des Etats Unis
  • Utah Chiefs Of Police Association
  • Recording Industry Association of America
  • Motion Picture Association America
  • Universal Music (UniversalMusic.com)
  • Belgian Anti-Piracy Federation (Anti-piracy.be/nl/)
  • Recording Industry Association of America (RIAA.org)
  • Federal Bureau of Investigation (FBI.gov)
  • HADOPI law site (HADOPI.fr)
  • U.S. Copyright Office (Copyright.gov)
  • Universal Music France (UniversalMusic.fr)
  • Vivendi France (Vivendi.fr)
  • The White House (Whitehouse.gov)
  • BMI (BMI.com)
  • Warner Music Group (WMG.com)
  • Broadcast Music Inc
  • Copyright.gov
  • MPAA
  • RIAA
  • FBI.gov
  • BGI.com

Ensuite, en naviguant sur les réseaux sociaux, j'ai remarqué que l'opération blackout avait été menée jusque dans l'hexagone sur des sites tels que Hadopi, Universal Music, tous deux down à l'heure où je vous parle. En dehors de la réaction fâce à la fermeture des sites de Megaupload, je pense qu'Anonymous veut aller plus loin que ça en laissant passer un message de résistance fâce au gouvernement américain qui veut "censurer internet", en mobilisant des millions d'internautes autour du globe. Peut-on donc parler d'une cyber-guerre ? Le terme est peut-être un peu trop violent, mais l'idée est là. L'occasion était rêvée : Alors qu'un autre débat similaire fait scandale, celui de la loi PIPA/SOPA, visant à censurer véritablement internet. Ainsi, de nombreux sites alimentés par les utilisateurs seront amenés à disparaître, comme Wikipédia.

 

Les différents gouvernements pensent que cette loi permettra de favoriser le télechargement légal de musique par exemple afin de rémunérer à juste valeur les artistes, tout comme soutient la loi HADOPI. Sur ce point je suis d'accord. Malgré cela, je pense que même si l'artiste n'étant pas directement remunéré avec ces droits d'auteur, qu'en est-il de la publicité génerée pour lui ? (Alors que je pensais à publier un article comme celui que vous lisez en ce moment, Vincent Glad fit la même remarque à Fréderic Mitterand dans le Grand journal) Malheureusement, je ne pourrais pas appuyer cet argument sur des chiffres car il n'y en a pas, mais sachez qu'on a beau télécharger un album illégalement, la place de concert que vous allez payer pour aller voir votre artiste ne vous sera pas donnée...et donc la poularité de ce même artiste augmente, etc... En plus de ça, je pense également qu'un tel blocage des contenus m'apparît comme une atteinte flagrante à la liberté. Google, Wikipédia, Yahoo ou encore Facebook ayant signé ouvertement une lettre contre SOPA.

 

Bref. Vous pouvez ne pas être d'accord, sachez en tout cas que la moitié de la musique que je télecharge provient d'iTunes, donc légale. J'affiche malgré cela une opposition complète à cette loi, et un certain soutien à Anonymous. Vous pouvez voir ci-dessous la vidéo sous titrée en français du message diffusé depuis hier soir sur internet. Voilà, c'est dit (et non, je ne favorise pas le télechargement illégal).

 

Publié dans Les News

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> Traduction en français de la video mise a la fin de l'article<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  We are Anonymous. We are Legion. We do not forgive. We do not forget. Expect us <br />
Répondre